La compagnie en mode médiéval

Venez rencontrer nos artisans, et mettre la main à la pâte

 

 

 

Les vannières tressent l'osier et toutes sortes de bois en chantant, vous tendent leurs travaux entamés et vous proposent d'essayer: C'est facile, dessus, dessous, dessus... Rien de plus simple, à vous de jouer quelque soit votre âge.

Voyez le panier prendre forme! Voilà, vous êtes un vannier!
 

L'échope des couturières,qui sont aussi fileuses et tisserandes est bien achalandé. Vous y trouverez précieux conseils pour monter votre trousseau, choisir les bonnes étoffes et les tailler à l'économie. Mais gare car ces joyeuses commères, si savantes sur la dernière mode à la cour de notre Duc de Savoie ont aussi la langue bien affutée, autant que leurs aiguilles.
 

Sentez-vous ce délicieux fumet? Maitre Josselin et ses assistants marmitons nous concoctent un diner de roi, avec de précieuses épices; Saulce Cameline, Porées, Brouets, Blanc mengier, Hochepot de poulaille, Civé de conins, vin claret et Hypocras... Mais aussi des douceurs, comme les échaudées ou les rissoles dorées. Demandez leurs de vous instruire dans l'Art de régaler des convives et si vous savez les enjoler, peut-être vous feront-ils gouter à leurs préparations.
 

L'atelier de l'écrivain public vous accueille pour y rédiger de votre plus belle plume un message de votre choix. Ecoutez les enseignements des enlumineuses, elles vous guide dans la réalisation de votre chef d'oeuvre et vous montre comment fabriquer encres et couleurs, tailler une plume ou un calame et orner votre travail de quelques touches d'or ou d'argent.

 

Gare! protégez vos oreilles ! Car voici que s'avance maître Tristan, armé de son boutefeu, il allume la mèche d'un de ses canons et s'éloigne prestement. Et dans un fracas de tonnerre, voici que s'élève une fumée blanche et que flotte une piquante odeur de souffre... Puis un silence relatif retombe, nous permettant d'entendre les bruits de fers qui s'entrecroisent et les cris des hommes d'arme à l'entrainement. Mais n'ayez nulle crainte, car malgrès leurs airs farouches, ils vous apprendrons à repousser les brigands et autres maraudeurs en vous enseignant l'art de manier le couteau, la hache ou l'épée.
 

Allons, faites silence maintenant et approchez-vous, installez-vous promptement sur ces coussins et tendez l'oreille car ... Il était une fois...chut ! ! ! Zedricus le sage (Zed pour les intimes) et Erazel la magicienne entame un conte à deux voix, pour rire ou trembler ou juste pour rêver.

 


Il n'y a aucun message pour le moment.

Laisser un message